mercredi 18 octobre 2017

ELO#299 - Thomas Sankara et la musique


18 octobre 2017

15 octobre 2017: 30 ans après l'assassinat de Thomas Sankara, 30 ans de résistances et de lutte contre l'impunité

Un très bon article sur sa vie, ses goûts musicaux (il a joué du jazz dans un groupe avec Blaise Compaoré, celui qui l'a fait assassiner!) ET sur son influence dans la chanson:

Thomas Sankara (1949 - 1987)
L'Histgeobox, le 12 octobre 2017

Avec la playlist:
1. JP Manova : Sankara
2. Smockey et Awadi : Président
3. Gaël Faye : Charivari
4. Kery James, Lino et Youssoupha : Musique Nègre
5. Debademba : Thomas Sankara
6. Alpha Blondy : Sankara
7. Sams’k Le Jah : Thomas Sankara
8. Youssoupha : Noir Désir

Une émission de radio: Il était une fois Thomas Sankara (55 minutes)
Soro Solo, France Inter, le 15 octobre 2017

Encore des liens musicaux liés à ce héros des temps modernes:

Un webdocumentaire: Qui a fait tuer Sankara?

Et pour finir, un morceau qui n'est pas sur la playlist, Sankara par le Sénégalais Cheikh Lo, issue de son album Jamm, en 2010. Et sur la photo... c'est Inna Modja!
--------------------------
Autre anniversaire


Il y a 100 ans naissait Thélonious Monk:

Misterioso
Pierre Tevanian, Les Mots Sont Importants, le 10 octobre 2017
--------------------------
Anti Trump


Eminem tacle Donald Trump dans un freestyle à la télé américaine lors d'une remise de prix. Je me suis lancé dans une traduction parce qu'aucune des traductions disponibles sur internet n'était complète:

La Tempête
Eminem, 2017

C'est le calme avant la tempête ici
Attends, comment je devais débuter ce freestyle
J'ai oublié, ah oui...

C'est une cafetière affreusement chaude,
Dois-je la verser sur Donald Trump ? Probablement pas
Mais c'est tout ce que j'ai en attendant une meilleure idée
J'ai un plan là, et je vais le planter
Comme un putain d'Apache avec son tomahawk
Je vais entrer dans une mosquée pendant Ramadan
Et dire une prière pour qu'à chaque fois que Melania parle,
Elle ait sa... ah, je préfère m'arrêter

Mais on doit donner à Obama le respect
Parce que ce qu'on a à la Maison Blanche maintenant, c'est un kamikaze
Qui va probablement provoquer un holocauste nucléaire
Et pendant que le drame se déroule,
Il attend que ça passe, il prendra son avion,
Et volera jusqu'à ce que les bombes s'arrêtent

De plus en plus intenses, les tensions augmentent
Trump, quand il s'agit de t'en foutre, tu es aussi radin que moi
Sauf quand il s'agit d'avoir des couilles contre moi, tu les caches
Parce que tu n'as pas de putain de couilles, comme un asile vide

Le racisme, c'est la seule chose dans laquelle il excelle,
Parce que c'est comme ça qu'il prend son pied, et il est orange
Oui, sacré bronzage
C'est pour ça qu'il veut que nous nous divisions
Parce qu'il ne peut pas supporter
Le fait que nous n'avons pas peur de Trump

Ras le cul de marcher sur des oeufs, maintenant je tape du pied
C'est pour ça qu'il crie: "asséchez le marais"
Parce qu'il est dans des sables mouvants
C'est comme si nous faisions un pas en avant, puis un en arrière
Mais c'est sa technique pour nous distraire

En plus il obtient beaucoup de réactions
Quand il attaque la NFL, donc on se focalise sur ça
Au lieu de parler de Porto Rico
Ou d'une réforme sur les armes dans le Nevada
Ou de toutes ces horribles tragédies, et il s'ennuie, et il préfère
Faire un scandale sur Twitter avec l'équipe des Packers

Ensuite il dit qu'il veut baisser nos impôts
Mais qui va payer ses voyages extravagants,
Allers-retours avec sa famille pour des parties de golf, et ses résidences secondaires?
Les affaire avec les quelles il emmerdait Hillary en la diffamant
Il fait pire
Son approbation de Bannon
Son soutien aux membres du Ku Klux Klan
Qui portent des torches Tiki contre le soldat noir
Qui revient d'Irak
Et à qui on continue de dire de retourner en Afrique

Une fourchette et un couteau dans ce grand père raciste de 94 ans
Qui continue d'ignorer les épisodes déplorables du passé de notre histoire
Et si tu es un athlète noir, tu es un enfant gâté
Si tu essayes d'utiliser ton exposition ou ta renomée
Pour essayer de donner une voix à ceux qui n'en ont pas
Il dit: "vous crachez à la figure des vétérans qui ont combattu pour nous, salauds"
Sauf si vous êtes un prisonnier de guerre, torturé et battu
Pour lui vous êtes des zéros
Parce qu'il n'aime pas les héros capturés
Ca, ce n'est pas manquer de respect à l'armée
Des conneries, ça c'est pour Colin, leve le poing !
Et garde ça sous ta perruque, comme Donald la Salope !

"Il va se débarraser de tous nos immigrés !"
"Il va construire un mur plus haut que ça !"
Eh bien, s'il le construit, j'espère qu'il sera vraiment solide, avec des briques,
Parce que comme lui en politique, j'utilise toutes ses astuces
Parce que je jette cette merde contre le mur jusqu'à ce qu'il colle

Et à n'importe lequel de mes fans qui le soutient également,
Je tire un trait dans le sable: tu es soit pour, ou soit contre
Et si tu n'arrives pas à choisir celui que tu préfères et que tu hésites
Sur celui que tu dois soutenir, je vais le faire pour toi avec ceci:
Va te faire foutre!

Le reste de l'Amérique : levez vous !
Nous aimons nos militaires, et nous aimons notre pays
Mais, putain, nous détestons Trump
-------------------------------------------
Autre musique

Sharon Jones, disque posthume, dont est issu ce premier titre avec une vidéo nostalgique (on y voit aussi Charles Bradley): Matter of Time

Une autre émission de radio: Colère sound system (54 minutes)
Soro Solo, France Inter, le 1er octobre 2017
-------------------------------------------
Ishi

Ishi (1862-1916) est connu comme « le dernier des Yahi », sous-groupe de la tribu Yana en Californie. Il a été découvert effrayé et affamé à Oroville où il a été capturé et emprisonné. Alfred Kroeber demanda sa libération et le fit venir au musée d'anthropologie de l'université de Californie à San Francisco pour étude. Theodora Kroeber publia sa biographie : Ishi in Two Worlds.

Carine Trevisan, « Être le dernier : Ishi, l’homme-archive », Amnis 13, 2014

Ishi, the Last Yahi
Jed Riffe et Pamela Roberts (1992, SnagFilms, USA, anglais, 1 heure)

mercredi 11 octobre 2017

ELO#298 - Reprises


11 octobre 2017

Johnny Hallyday reprend Stevie Wonder en 1966: Les Coups (Uptight)

En 1971, à la fin de sa vie, alors qu'il ne va pas bien du tout, Gene Vincent improvise cette version acoustique et jamais publiée de la ballade de Sam Cooke, Bring It On Home...

En 2017, Van Morrison reprend le même morceau, avec Jeff Beck à la guitare.

Pas vraiment une reprise, mais Jimmy Wants to Groove est l'hommage à Jimmy Smith rendu en 2017 par Lucky Peterson, avec Archie Shepp au sax ténor.

Toujours en 2017, reprise de Bridge Over Troubled Water (de Simon and Garfunkel) pour les victimes de l'incendie de là Tour Grenfell à Londres l'été dernier, par: Stormzy, Robbie Williams, Nile Rogers, Gregory Porter, Omar, James Blunt, Rita Ora, Craig David, Roger Daltrey et Pete Townshend (de The Who), Brian May (de Queen), Carl Barat (des Libertines), Jon McClure (des Reverend and the Makers), Kelly Jones (de Stereophonics), 5 After Midnight, Angel, Anne-Marie, Bastille, Deno, Donae'o, Dua Lipa, Ella Eyre, Ella Henderson, Emeli Sande, Fleur East, Gareth Malone, Geri Halliwell, James Arthur, Jessie J, Jessie Ware, John Newman, Jorja Smith, Labrinth, Leona Lewis, Liam Payne, London Community Gospel Choir, Louis Tomlinson, Louisa Johnson, Matt Goss, Matt Terry, Mr Eazi, Nathan Sykes, Paloma Faith, Pixie Lott, Ray BLK, RAYE, Shakka, Shane Filan, Tokio Myers, Tom Grennan, Tony Hadley, Tulisa et WSTRN

Keziah Jones reprend Bob Dylan - via Jimi Hendrix : All Along the Watchtower

Keziah Jones reprend Prince: Joy in Repetition

Keziah Jones reprend les Stranglers: Golden Brown

Trombone Shorty reprend Allen Toussaint - via Ernie K-Doe : Here Come The Girls

Belle reprise d'un morceau impossible à reprendre, Strange Fruit, par Andra Day en 2017:

Enfin, I've never found a girl, reprise du tube de Al Green, par un groupe réuni il y a quelques années autour du guitariste Bobby Manuel, dans un disque qui va sortir bientôt. C'est J. Blackfoot qui est au chant...
-------------------------------------------------
Autre musique

It Ain't Fair (de la BO de Detroit, le film de Kathryn Bigelow sur les émeutes de 1967), par Bilal, Black Thought et The Roots, dans The Tonight Show, le 7 août 2017

Un morceau prémonitoire contre les ordonnances de Macron: I Don't Need No Doctor, par Ray Charles en 1968

En hommage à Hugh Hefner, voici une petite séance de Ike and Tina Turner dans le show hebdomadaire de Playboy After Dark, en 1969:

Et All We Ever Have, un morceau funky du producteur français Llorca en 2006
--------------------------------------------------
Alger

Un super documentaire d'une heure de Mohamed Ben Slama diffusé sur Arte, si vous ne l'avez pas encore vu: Alger, la Mecque des révolutionnaires 1962-1974

Et le film de William Klein, 1969, sur le Festival panafricain d'Alger:

mercredi 4 octobre 2017

ELO#297 - Canada


4 octobre 2017

Oscar Peterson

Oscar, un court métrage canadien de Marie-Josée Saint-Pierre (2016, 12 min) sur Oscar Peterson, né à Montréal il y a 92 ans...


Bobby Taylor

I'm Your Man, en 1968, par le canadien Bobby Taylor, qui est mort en juillet dernier.

 
Roxxan Whitebean

Karihwanoron: Precious Things, film de la canadienne autochtone Roxxan Whitebean (2017)

Freda Guttman

Artiste et militante à Montréal depuis plus de 80 ans, elle a un nouveau et très complet site web, l'occasion de la découvrir ou de redécouvrir ses oeuvres, et aussi deux films avec elle:

Une interview de 1986:


Son film muet de 1994:


mercredi 27 septembre 2017

ELO#296 - Grenfell


27 septembre 2017

Ghosts of Grenfell, par Lowkey et Mai Khalil (août 2017), très belle chanson et très beau clip, sur l'incendie de la tour de Grenfell à Londres, en juin dernier (vous pouvez activer les sous-titres).

La proportion incroyable de noms « à consonance extra-européenne » (dont la photographe Khadija Saye) donne une indication sur le milieu social d’où les victimes venaient:

     To whom it may concern, at the Queen’s royal borough of Kensington in Chelsea. Where is Yasin El-Wahabi? Where is his brother Mehdi? Where is his sister Nur Huda? Where is their mother and where is their father? Where is Nura Jamal and her husband Hashim? Where is their children, Yahya, Firdaus and Yaqoob? Where is Nadia Loureda? Where is Steve Power? Where is Dennis Murphy? Where is Marco Gottardi? Where is Gloria Trevisian? Where is Amal and her daughter Amaya? Where is Mohammed Neda? Where is Ali Yawar Jafari? Where is Khadija Saye? Where is Mary Mendy? Where is Mariem Elgwahry? Where is her mother Suhar?

    Tell us, where is Rania Ibrahim and her two daughters? Where is Jessica Urbano Remierez? Where is Deborah Lamprell? Where is Mohammed Alhajali? Where is Nadia? Where is her husband Bassem? Where are her daughters, Mirna, Fatima, Zaina and their grandmother? Where is Zainab Dean and her son Jeremiah? Where is Ligaya Moore? Where is Sheila Smith? Where is Mohammednour Tuccu? Where is Tony Disson? Where is Maria Burton? Where is Fathaya Alsanousi? Where is her son Abu Feras and her daughter Esra Ibrahim? Where is Lucas James? Where is Farah Hamdan? Where is Omar Belkadi? Where is their daughter Leena? Where is Hamid Kani? Where is Esham Rahman? Where is Raymond Bernard? Where is Isaac Paulos? Where is Marjorie Vital? Where’s her son Ernie? Where is Komru Miah? Where is his wife Razia? Where are their children Abdul Hanif, Abdul Hamid, Hosna? Where are Sakineh and Fatima Afraseiabi? Where is Berkti Haftom and her son Biruk?

    Tells us, where is Stefan Anthony Mills? Where is Abdul Salam? Where is Khadija Khalloufi? Where is Karen Bernard? Where are these people? Where are these people? Where is Gary Maunders? Where is Rohima Ali? Where is her six year old daughter Maryam, her five year old daughter Hafizah and her three year old son Mohammed? God bless you all! Where are all these people?
------------------------------------------
40 ans de rap

150 extraits de chansons de rap des 40 dernières années, résumées en moins de 4 minutes, par les artistes suivants: 2 Pac, 50 Cent, A Tribe Called Quest, Afrika Bambaataa, Audio Two, AZ, Beastie Boys, BG, Big Pun, Biz Markie, Black Rob, Black Sheep, Blackstreet, Bobby Shmurda, Boogie Down Productions, Busta Rhymes, Cali Swag District, Cam'ron, Chamillionaire, Chance The Rapper, Clipse, Common, Craig Mack, Cypress Hill, David Banner, De La Soul, Dead Prez, Digable Planets, Digital Underground, DJ Jazzy Jeff and The Fresh Prince, DJ Kool, DJ Quik & Kurrupt, DMX, Doug E Fresh, Dr. Dre, Drake, Eazy-E, Eminem, Eric B. and Rakim, Funky 4+1, Gang Starr, Geto Boys, Grandmaster Flash and The Furious Five, GZA, House of Pain, Ice Cube, J-Kwon, Jadakiss, Jay Electronica, Jay-Z, JJ Fad, Juvenile, Kanye West, Kendrick Lamar, Kid Cudi, KRS-One, Lauryn Hill, Lil Jon and The Eastside Boys, Lil Kim, Lil Troy, Lil Wayne, LL Cool J, Ludacris, Madvillain, MC Shan, Meek Mill, MF DOOM, Missy Elliott, Mobb Deep, Montell Jordan, MOP, Nas, Naughty By Nature, Nelly, Nicki Minaj, Notorious BIG, NWA, Ol Dirty Bastard, Outakst, Pete Rock and CL Smooth, Petey Pablo, Pharaohe Monch, Public Enemy, Puff Daddy, Quad City DJs, Rich Boy, Rick Ross, Rob Base and DJ E-Z Rock, Run-DMC, Salt N Pepa, Scarface, Schoolly D, Sir Mix-A-Lot, Skee-Lo, Slick Rick, Snoop Dogg, Soulja Boy, Sugarhill Gang, T La Rock, T-Wayne, T.I., Terror Squad, The Fat Boys, The Fatback Band, The Fugees, The Game, The Pack, The Pharcyde, The Roots, Three 6 Mafia, Tone Loc, Tyga, UGK, Usher, UTFO, Warren G, Whodini, Wreckx-N-Effect, Wu-Tang Clan, Ying Yang Twins, Young Gunz...
-------------------------------------------------
Morts


Très triste d'apprendre aussi la mort de Charles Bradley, emportée comme son amie Sharon Jones par un méchant crabe...

Mort de Charles Bradley, dernier héros de la soul
Francis Dordor, Les Inrocks, le 24 septembre 2017
http://www.lesinrocks.com/2017/09/24/musique/mort-de-charles-bradley-dernier-heros-de-la-soul-11989376/

Trois documents spéciaux, avant le premier album de 2011 qui l'a rendu célèbre:

Une demi heure en 2002:

Cinq minutes en 2008, sa première apparition télé, en hommage à James Brown:

6 minutes sur Radio Nova en 2010: Heartaches and pain et This world is going up in flames

Et ses deux dernières vidéos, la funky Ain't It A Sin, et la poignante Changes, reprise de Black Sabbath:
 

J'ai aussi raté cette nouvelle le mois dernier:

Mort du comédien américain Dick Gregory
Le Monde, le 20 août 2017
http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2017/08/20/mort-du-comedien-americain-dick-gregory_5174350_3382.html

Sur l'histoire de Dick Gregory, cette chanson de Prince, Dreamer. Et dimanche dernier, 25 minutes d'hommage de Stevie Wonder:
-------------------------------------------------
Autre musique 


Dans le genre de découvertes improbables de Habibi Funk, La Lettre à Elise, version funk et arabe, d'un groupe marocain inconnu des années 1970, Faraj Allah!!!

Et Stevie Wonder, toujours lui et toujours en pointe, s’agenouille contre Donald Trump et la pauvreté
Le Figaro, le 24 septembre 2017
http://www.lefigaro.fr/musique/2017/09/24/03006-20170924ARTFIG00059-stevie-wonder-s-agenouille-contre-donald-trump-et-la-pauvrete.php

Il a également parlé de la fin du monde : "Nous pourrions perdre le dernier jeu vidéo, celui de la vie, en oubliant que les armes sont réelles et les discours dangereux, qu’ils viennent d’une superpuissance en Amérique du Nord ou d’une superpuissance en Corée du Nord."

Le concert en entier (6h) du Global Citizen Festival avec Green Day, The Killers, The Lumineers, The Chainsmokers, Alessia Cara, Big Sean, Andra Day, Pharrell Williams et la prestation d'une heure et demi de Stevie Wonder, à partir de 4h40 :
----------------------------------------
Agenda

Le 28 septembre de 14h à 20h, sur le parvis de l'hôtel de ville de Paris: Concert hommage aux soignants tués en Syrie avec Souad Massi, The Refugees of Rap, Narimène Bey etc.

Le 1er octobre à 17h à la Bellevilloise: projection du film Résonance, écrit et réalisé par Jean-Luc Bréchat, en collaboration avec Thierry Levaché, 2004, 52 mn. Voyage visuel et sonore au cœur de 8 pays d'Afrique de l'Ouest : Bénin, Togo, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Mali, Niger, Sénégal et Guinée-Bissau. Les scènes captées sur les marchés, dans les usines, les entreprises ou les campagnes, mettent en scène le gouffre entre tradition et modernité, sacré et technologie, en même temps que le bouillonnement visuel et sonore de cette "Afrique nouvelle" dont les frontières artificielles furent tracées par la colonisation. Concert en alternance à la projection du film, de NABEEL (voix) et PIERRE (guitare).
-------------------------------------------------
2 BDs:


Amiir and Family: Somalis in Norway
Amiir, Benjamin Dix et Lindsay Pollock, BBC, le 12 novembre 2013

«Un Monde en pièces»
Gaspard Gry et Ulysse Gry, Slate, le 1er août 2017

mercredi 20 septembre 2017

ELO#295 - Live!


20 septembre 2017

Super concert d'un parolier méconnu, enfin de retour sur le devant de la scène soul, Don Bryant (dont on a déjà parlé ici), honteusement relégué et première partie d'un concert à La Villette à Paris au début du mois:
https://www.arte.tv/fr/videos/076805-002-A/don-bryant-the-bo-keys-a-jazz-a-la-villette/
--------------------------------------------------
A Rotterdam cette année:

Une demi heure du groupe funk Lettuce:

Une demi heure du groupe Bokanté, le nouveau groupe de Michael League et Malika Tirolien:

Un quart d'heure et trois morceaux avec Delbert McClinton, Live in Austin, le 11 février 2016:

Squeeze Me In:

You Were Never Mine (magnifique):

Oughta Know:

Ca date de 1993, mais comment ne pas profiter de 10 minutes et trois morceaux live de la grande Mavis Staples juste en duo avec le guitariste Rick Holmstrom:

You Are Not Alone:

I Like the Things About Me:

Far Celestial Shores:

Deux témoignages de la bête du rock'n'roll qu'est Bruce Springsteen, qui interagit comme nul autre avec son public, féminin d'abord, puis masculin:

Rosalita (Come Out Tonight), Phoenix, 1978

et 40 ans plus tard: Growin Up, Brisbane, 2017

Je ne les ai pas encore regardés, mais si vous voulez voir les concerts du festival de soul de Porretta, avec cette année Anthony Paule, the Sweet Nectar, Willie Hightower, Barbara Blue, Sax Gordon, Toni Lynn Washington, Falisa Janaye, Scott Sharrard, Davell Crawford, Ricky Fanté, Vaneese Thomas, Carla Thomas, Vasti Jackson, King Louie, LaRhonda Steele, Rob Paparozzi, Bernard “Pretty” Purdie, Wee Willie Walker et le James Brown Orchestra avec Fred Wesley, Martha High et Danny Ray, c'est là:

Salim Halali live en 1976, chante un classique du folklore algérien, Mahani Ezzine, précédé d'un long Mawal improvisé...

NB: Pour celles et ceux que ça intéresse et qui ont du temps, Bruce Springsteen sur France Culture, 5 émissions et plus de 9h de radio.
-------------------------------------------------
Pour sourire un peu

Women Try Balls For A Day:

mercredi 30 août 2017

ELO#294 - Murs...


30 août 2017

Après cette chronique, Entre Les Oreilles prendra
deux semaines de vacances bien méritées...

Une chanson qui semble avoir été écrite pour Donald Trump mais qui en fait date de 2007, ce qui montre, si besoin était, que le traitement indigne des migrants mexicains par les américains ne date pas d'aujourd'hui...

Who's Gonna Build Your Wall
Tom Russell (2007)

I've got 800 miles of open border
Right outside my door
There's minute men in little pick up trucks
Who've declared their own damn war
Now the government wants to build
A barrier like old Berlin 8 feet tall
But if uncle Sam sends the illegals home
Who's gonna build the wall?

Who's gonna build your wall boys?
Who's gonna mow your lawn?
Who's gonna cook your Mexican food
When your Mexican maid is gone?
Who's gonna wax the floors tonight
Down at the local mall?
Who's gonna wash your baby's face?
Who's gonna build your wall?

Now I ain't got no politics
So don't lay that rap on me
Left wing, right wing, up wing, down wing
I see strip malls from sea to shining sea
It's the fat cat white developer
Who's created this whole damn squall
It's a pyramid scheme of dirty jobs
And who's gonna build your wall?

Who's gonna build your wall boys?
Who's gonna mow your lawn?
Who's gonna cook your Mexican food
When your Mexican maid is gone?
Who's gonna wax the floors tonight
Down at the local mall?
Who's gonna wash your baby's face?
Who's gonna build your wall?

We've got fundamentalist Muslims
We've got fundamentalist Jews
We've got fundamentalist Christians
They'll blow the whole thing up for you
But as I travel around this big old world
There's one thing that I most fear
It's a white man in a golf shirt
With a cell phone in his ear

Who's gonna build your wall boys?
Who's gonna mow your lawn?
Who's gonna cook your Mexican food
When your Mexican maid is gone?
Who's gonna wax the floors tonight
Down at the local mall?
Who's gonna wash your baby's face?
Who's gonna build your wall?
-------------------------------------------------------
Prince

Il y a un mois, pour l'anniversaire de Prince, Sheila E. a posté sa reprise de America (chanson à laquelle elle avait participé, qui parlait des bombardements americains en Libye, et dont elle pense qu'elle redevient d'actualité...)

Et son hommage à Prince (un peu cheesy): Girl Meets Boy

A propos de Prince, replongeons dans ses archives pour une version live en 1984 de Baby I'm A Star, moment d'anthologie funk:

Et un inédit de la grande époque, Coco Boys, en 1986
-------------------------------------------------
Pop

Ce n'est pas souvent qu'on écoute de la pop ici, mais je suis séduit par ce morceau de 1990, Down In Splendour par Straitjacket Fits, un groupe néo-zélandais...

Mort, la semaine dernière, de Réjean Ducharme, grand écrivain québécois que je n'ai jamais lu! Mais aussi auteur des paroles de cette chanson surréaliste de 1971 chantée par Robert Charlebois: Mon Pays, qu'on appelle aussi "Mon pays (ce n'est pas un pays, c'est une job)" alors que cette phrase n'apparaît jamais dans la chanson, mais c'est probablement pour se moquer de la chanson de Gilles Vignault "Mon pays (ce n'est pas un pays, c'est l'hiver)"!
-------------------------------------------------
Salah Hamouri
Salah Hamouri, 32 ans, est un citoyen palestino-français et un ancien prisonnier politique dans les prisons israéliennes. Hamouri a été libéré en 2011 après avoir passé sept ans dans les prisons d'occupation israéliennes. En outre, il a été interdit d'entrer en Cisjordanie par un ordre militaire israélien jusqu'en septembre 2016 et sa femme Elsa Lefort est actuellement interdite d'entrer en Palestine.

Cette semaine, Salah Hamouri a de nouveau été condamné à 6 mois de détention administrative, renouvelables indéfinement. La détention administrative est une détention arbitraire, sans processus judiciaire équitable ou contradictoire, sans chef d'inculpation, sans procès, sans jugement, sans possibilité de se défendre. Elle est condamnée par la convention de Genève, et assimilée à de la torture psychologique...

Des organisations, des militants et des parlementaires de toute la France se mobilisent pour réclamer à nouveau la liberté de Hamouri et pour faire pression sur le gouvernement français pour qu'il prenne des mesures sur cette affaire. Signez cette pétition adressée au président français Emmanuel Macron et aux responsables européens qui les demandent d'agir maintenant.
-------------------------------------------------
Migrants encore

Une expérience de 4 minutes par Amnesty International:

Look Beyond Borders
Amnesty International, Youtube, le 17 mai 2016

mercredi 23 août 2017

ELO#293 - Samba arabe

23 août 2017

Lors du carnaval de Rio de 1940, un samba de Haroldo Lobo prend pour thème le désert et la caravane. En 1941, Lobo demande à Antonio Nassara, d'origine libanaise, de compléter les paroles (aidé de son compatriote David Nasser) et ainsi naît Allah-là-ô, dont la première version sur disque est chantée par Carlos Galhardo, et accompagnée par l'orchestre du grand Pixinguinha.

Je sors cette histoire d'un chouette article sur les Arabes en Amérique latine:

Être arabe en Amérique latine
Lamia Oualalou, Le Monde Diplomatique, juillet 2017

Malheureusement, cet article n'est pas encore en lecture libre, mais il en existe une version libre en anglais:

The Arabs of Latin America
Lamia Oualalou, The Nation, le 12 juillet 2017
----------------------------------------------------
Reprises

Lizz Wright reprend le Seems I'm Never Tired Lovin' You de Nina Simone:

Robert Finley et Dan Auerbach reprennent le classique de Leadbelly In The Pines, avec un joli clip en dessin animé:

Super version du classique Everyday I Have the Blues, chanté par Mighty Sam McLain lors d'un concert au Japon en 1986 avec Wayne Bennett à la guitare, et superbe reprise du Jealous Guy de John Lennon, par Jimmy Scott en 1998.
-----------------------------------------------
Amerikkke


A propos de Trump et de Charlottesville, le meilleur commentaire est, comme souvent, celui de Gil Scott-Heron, ce qui nous montre au passage que ça fait longtemps que l'Amérique est entré en Hiver, puisque cette chanson date de 1974.

Mais pour ne pas oublier de balayer devant sa porte, j'aime bien aussi ce texte de Solidaires qui rappelle aussi la complicité de l'Europe dans le massacre de masse en méditerranée.
https://solidaires.org/A-propos-de-l-extreme-droite-a-Charlottesville-des-bateaux-en-Mediterranee-et

Tout cela nous indique que c'est le Monde entier qui est entré en Hiver...
---------------------------------------------
Samedis Musiques du Carré de Baudouin
 

Pavillon Carré de Baudouin
121 rue de Ménilmontant, P20. Bus 26 ou 96, arrêt Ménilmontant-Pyrénées ; M° Gambetta, Pyrénées ou Ménilmontant.
Conférences de 16h00 à 17h45 environ. Ouverture des portes à 15h00 précises (venir au plus tard vers 15h30). Entrée libre, sans réservation, dans la limite des places disponibles.
------------------------------------------------
Photos


Des photos de Roms par Jeanne Taris:

mercredi 16 août 2017

ELO#292 - Jacques Prévert


16 août 2017

Citroën, une saynète écrite par le grand Jacques Prévert, et jouée par le Groupe Octobre devant les grévistes de l'usine Citroën du Quai de Javel en 1933, alors qu'ils venaient d'apprendre une baisse de leurs salaires d'environ 20 %...

Citroën
Jacques Prévert, 1933

À la porte des maisons closes
C’est une petite lueur qui luit…
Mais sur Paris endormi, une grande lumière s’étale :
Une grande lumière grimpe sur la tour,
Une lumière toute crue.
C’est la lanterne du bordel capitaliste,
Avec le nom du tôlier qui brille dans la nuit.

Citroën ! Citroën !
Le lampion du bordel capitaliste, 1933

Lanterne du bordel capitaliste, 1933

C’est le nom d’un petit homme,
Un petit homme avec des chiffres dans la tête,
Un petit homme avec un sale regard derrière son lorgnon,
Un petit homme qui ne connaît qu’une seule chanson,
Toujours la même.

Bénéfices nets…
Millions… Millions…

Une chanson avec des chiffres qui tournent en rond,
500 voitures, 600 voitures par jour.
Trottinettes, caravanes, expéditions, auto-chenilles, camions…

Bénéfices nets…
Millions… Millions…Citron… Citron

Et le voilà qui se promène à Deauville,
Le voilà à Cannes qui sort du Casino

Le voilà à Nice qui fait le beau
Sur la promenade des Anglais avec un petit veston clair,
Beau temps aujourd’hui ! le voilà qui se promène qui prend l’air.

Il prend l’air des ouvriers, il leur prend l’air, le temps, la vie
Et quand il y en a un qui crache ses poumons dans l’atelier,
Ses poumons abîmés par le sable et les acides, il lui refuse
Une bouteille de lait. Qu’est-ce que ça peut bien lui foutre,
Une bouteille de lait ?
Il n’est pas laitier… Il est Citroën.

Il a son nom sur la tour, il a des colonels sous ses ordres.
Des colonels gratte-papier, garde-chiourme, espions.
Des journalistes mangent dans sa main.
Le préfet de police rampe sous son paillasson.

Citron ?… Citron ?… Millions… Millions…

Et si le chiffre d’affaires vient à baisser, pour que malgré tout
Les bénéfices ne diminuent pas, il suffit d’augmenter la cadence et de
Baisser les salaires des ouvriers

Baisser les salaires

Mais ceux qu’on a trop longtemps tondus en caniches,
Ceux-là gardent encore une mâchoire de loup
Pour mordre, pour se défendre, pour attaquer,
Pour faire la grève…
La grève…

Vive la grève !
-----------------------------------------------
Fela Anikulapo Kuti

Alors qu'on commémore les 20 ans de la mort de Féla, voici deux excellentes reprises de ses chansons:

Par le Newen Afrobeat, du Chili, avec Seun Kuti (son fils le plus doué) et Cheick Tidiane Seck, sur Opposite People:

Et par le Kokoroko Afrobeat Collective, d'Angleterre, sur Colonial Mentality:
---------------------------------
Gospel


Un peu de gospel avec The Violinettes qui adaptent Proud Mary, sous le titre Jesus is Amazing, tandis que Elder Curtis Watson reprend My Girl sous le titre Never Serve Another.
------------------------------------------------
BD

Une petite BD antisexiste pour l'été:

Eté 2017 : décrypter les messages ultra-secrets envoyés par les femmes via leurs vêtements
GQ, le 20 juillet 2017