mercredi 16 mai 2018

ELO#326 - Femmes


16 mai 2018

Sur Entre Les Oreilles, les femmes ce n'est pas que le 8 mars.

Et pour vos cadeaux de Noël, il n'est jamais trop tôt:

15 livres anti-sexistes et féministes à lire dès 3 ans
Anaïs Lerma, Parisianavores, le 27 février 2018

Un autre livre pour les petites filles:

Mais peut-être pas celui ci, très critiqué:
http://www.madmoizelle.com/on-a-chope-la-puberte-polemique-894247
------------------------------------
Musique de femmes

Janelle Monae

Dirty Computer, le disque de Janelle Monae vient de sortir, et elle l'accompagne d'un film de 49 minutes, dans lequel on voit les clips de Django Jane, PYNK, Make Me Feel, I Like That...

PYNK, une ode au vagin et à tout ce qu'on peut faire avec:

Make Me Feel, où l'on sent l'influence de Prince:

I Like That:

Les autres chansons (audio seulement) en écoute là:

Bette Smith

Jetlagger, la nouvelle vidéo de Bette Smith, tournée à Paris après celle tournée à Rome!

Bettye Lavette

Bettye Lavette à Paris (4 minutes):

Bettye Lavette, à Londres (3 minutes):


Une demi heure de concert avec Bettye Lavette qui dévoile son répertoire de reprises de Bob Dylan (audio):
Things Have Changed
It Ain't Me Babe
Political World
The Times They Are A-Changin'
Do Right To Me Baby (Do Unto Others)

Aretha Franklin

Trois documents rares:

Au congrès du Parti Démocrate en août 1968:

Dans une série télé, Room 222, au début des années 1970:

Pour un morceau pas très connu issu de son album Sparkle, (Giving Him) Something He Can Feel, à la télé en 1976:

J'en profite pour vous envoyer une autre vidéo d'Aretha Franklin, juste pour prouver qu'elle enregistre bien ce qui sera probablement son dernier disque vu qu'elle va prendre sa retraite à la fin de l'année, et qu'elle vient d'annuler tous ses concerts prévus, ce qui présage mal de son état de santé:

Andra Day

Elle a rendu un hommage à Nina Simone lors de son introduction au Rock and Roll Hall of Fame:

I Wish I Knew How It Would Feel To Be Free

I Put A Spell On You (solo de guitare de Captain Kirk Douglas, de The Roots)

Et justement, quelques petites vidéos en hommage à quelques grandes figures féminines:

Nina Simone:

Eartha Kitt:
-------------------------
Féminisme en vidéo

Agnès Varda - Une minute pour une image - Femme Algérienne, 1960.


Almamy Kanouté - Journée Féminisme du Réseau Classe Genre Race, très émouvant témoignage de ce mec vraiment sympa:

---------------------------
Interview


Toujours excellentes, les interviews de Ballast:

Emma : « Faire péter le patriarcat en même temps que le capitalisme »
Ballast, le 25 avril 2018
https://www.revue-ballast.fr/emma-faire-peter-le-patriarcat-en-meme-temps-que-le-capitalisme/
----------------------------
Un mot quand même sur la Palestine


Deuil des 70 ans de Nakba, de Colonisation, d'Occupation et d'Apartheid, agravés par les 60 Gazaouis assassinés lundi.

Et pour que ces victimes ne soient pas que des chiffres, voici le nom des 113 manifestants tombés sous les balles de l'armée israélienne depuis 6 semaines.

70 ans de Résistance: Boycott, Désinvestissement, Sanctions et Embargo militaire total contre l'Etat d'apartheid.

Moment de silence au Pavillon de la Palestine au Festival de Cannes 2018 : Nakba 70
Agence Média Palestine, le 15 mai 2018
http://www.agencemediapalestine.fr/blog/2018/05/15/une-minute-de-silence-au-pavillon-palestinien-au-festival-du-film-de-cannes-2018-nakba-70/

L'actrice libanaise Manal Issa soutient Gaza sur le tapis rouge cannois
Le Point, le 16 mai 2018
http://www.lepoint.fr/ces-gens-la/l-actrice-libanaise-manal-issa-soutient-gaza-sur-le-tapis-rouge-cannois-16-05-2018-2218936_264.php

Palestine - Gaza à genoux (13 minutes, pas hyper militant mais c'est Canal +!)
L’Effet Papillon, Canal +, le 6 mai 2018

Réalisée pendant la campagne présidentielle, et initiallement à propos de Benoît Hamon, la deuxième minute de cette vidéo de deux minutes de Louisa Yousfi est un axiome politique qui peut être généralisé:

La preuve par la Palestine
Louisa Yousfi, Paroles D'Honneur, le 10 avril 2017

mercredi 9 mai 2018

ELO#325 - La Palestine, sous tous ses aspects


9 mai 2018

Ca fait 70 ans cette semaine que la Palestine est occupée, et pour justifier ce crime, les autorités israéliennes tentent de gommer toute existence palestinienne, toute preuve de vie, toute trace culturelle. Mais depuis 70 ans les Palestiniens ne se laissent pas faire et la culture palestinienne vit comme la Palestine vivra!

Cuisine palestinienne, présentée en une demi heure par Hind Tahboub sur France Culture:

Palestine : la cuisine de Jerusalem et de la diaspora
Alain Kruger, France Culture, le 25 février 2018

Au menu:
Foul w'houmous, le plat de Jérusalem
Mjaddra, le fameux plat de lentilles de Esaü et Jacob
Makloubeh, le plat national palestinien (en photo ci-dessus)
Sayadieh, un plat de poisson
Kebbe Nayé, la version de Galilée d'un plat connu au Liban
Om Ali, un dessert


Un site très riche de documents sur la Palestine vient de sortir: Palestinian Journeys, sur lequel je viens de trouver ça: Palestinian Music.

Le soutien à la culture palestinienne par l'engagement des artistes dans la campagne BDS progresse:

Boycott culturel: Contre-propagande, tracts et Brian Eno : comment s’organise le boycott culturel d’Israël?
Thomas Andrei, Society, le 26 février 2018
https://www.society-magazine.fr/contre-propagande-tracts-et-brian-eno-comment-sorganise-le-boycott-culturel-disrael/

En ce qui concerne Brian Eno, voir aussi ci-dessous son implication dans le  Block 9 Creative Retreat Palestine..., mais pendant ce temps, à Jérusalem:
 
Robert Guédiguian et Ariane Ascaride en apartheid Israël : une faute politique et morale
Campagne BDS France, le 9 avril 2018
https://www.bdsfrance.org/robert-guediguian-et-ariane-ascaride-en-apartheid-israel-une-faute-politique-et-morale/

Lettres ouvertes d’artistes soutenant le boycott culturel de l’Etat israélien :

40 artistes en Grande Bretagne dont Aki Kaurismäki, Helena Kennedy, Mike Leigh, Ken Loach, Maxine Peake, Juliet Stevenson, Roger Waters:

Israël utilise la culture pour dissimuler sa brutalité, affirment des cinéastes, journalistes et artistes
The Guardian, le 8 mai 2018
http://www.agencemediapalestine.fr/blog/2018/05/09/israel-utilise-la-culture-pour-dissimuler-sa-brutalite-affirment-des-cineastes-journalistes-et-artistes/

80 artistes en France, dont Simone Bitton, Alain Damasio, Annie Ernaux, Jean-Luc Godard, Eric Hazan, HK, Imhotep, Daniel Mermet, Ernest Pignon-Ernest, Nathalie Quintane, Eyal Sivan, Tardi, Serge Teyssot-Gay, Martin Winckler...:

Contre la saison France-Israël
Médiapart, le 4 mai 2018
https://blogs.mediapart.fr/les-invites-de-mediapart/blog/040518/contre-la-saison-france-israel

Et 500 en Amérique Latine, dont Jesús Abad Colorado, Patricia Ariza, Daniel Devita, Doctor Krápula, Carlos Labbé, Carlos Latuff, Lina Meruane, Álvaro Rodríguez...:

500 artistes latino-américains soutiennent le boycott culturel d’Israël
Zoe PC, The Dawn News, le 13 avril 2018
http://www.aurdip.fr/500-artistes-latino-americains.html

Enfin, en octobre 2017, Lea Tsemel, l'une des seules avocates en israel à défendre les Palestiniens, était de passage à Montréal et acceptait de donner une rare conférence (en anglais). Pendant 25 minutes, elle nous emmène à ses côtés, lors de son quotidien d'avocate, de Jérusalem à Sheikh Jarrah, à la Cisjordanie ou à Gaza, nous montrant par là l'absurdité, l'illégalité et l'inhumanité des prisons, des tribunaux, des frontières et du labyrinthe judiciaire israélien pour les Palestiniens:

En février 2018, elle passait par Paris et donnait cette conférence, traduite en français. Lea Tsemel aborde ici surtout les stratégies légales mises en place par l'Etat israélien pour empêcher la contestation de sa politique, qu'elle émane des Palestinien.ne.s, des Israélien.ne.s progressistes, des initiatives israélo-palestiniennes, ou même maintenant de nombreuses ONG internationales, en particulier au nom de la lutte contre la campagne internationale non-violente de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) contre l'Etat israélien:
----------------------------------------
Musique palestinienne

Juliano's way, une chanson de DAM en hommage à Juliano Mer Khamis, directeur du théâtre de Jénine, assassiné le 4 avril 2011. La chanson est interprétée juste un an après sa mort, avec des étudiants du théâtre.

Ghorbah (L'exil), est une chanson de 2012 du groupe de Palestiniens de Jordanie, Torabyeh, qui a fait parler d'elle parce que Netanyahou l'a utilisée dans un clip islamophobe pendant sa campagne électorale, en 2015.

Demain sera meilleur, par le groupe franco-palestinien Gazateam en 2014

Tania Maria Sakkal interprète une chanson dont le titre joue sur la signification du prénom Ahed (la promesse), Enti al-Ahed (Toi la promesse), déjà une chanson palestinienne en hommage à la jeune prisonnière:

Mais encore Shajan (Attends-la), un poème de Mahmoud Darwish mis en musique par le Trio Joubran en 2007, Badi Salam (Je veux la Paix), un duo du chanteur de DAM, Mahmood Jrere, avec Shadia Mansour en 2007, un peu de musique traditionnelle avec Jasmin, de Moneim Adwan, joueur de Oud (2013), et The Olive Branch, un discours de Yasser Arafat mis en musique par HK et les Saltimbanks en 2015.


A Bethlehem, le Trio Joubran, Akram Abdulfattah, Roisin Murphy, The Black Madonna et d'autres, avec Brian Eno et Mashrou Leila par "Skype", se sont associés pour sortir un album enregistré au Walled Off Hotel en février 2018, l'hôtel acheté et décoré par Banksy en Palestine: Block 9 Creative Retreat Palestine. Un article en anglais sur le sujet, avec des photos:

The Walled Off Hotel: A creative retreat in Palestine
Tom Faber, Resident Advisor, le 11 avril 2018
https://www.residentadvisor.net/features/3215
-----------------------------
Agenda

12 mai 15h Place de la République: Manifestation en solidarité avec Gaza
https://www.facebook.com/events/232937170778819/

15 mai
Cabaret Sauvage, P19: Concert JUSTICE 4 PALESTINE avec HK, Mouss et Hakim Sound system, Al Kamandjâti, Mohamed Najem, Trio Charq-Gharb, Delinquante, Thomas Pitiot
https://plateforme-palestine.org/Concert-JUSTICE-4-PALESTINE-au-Cabaret-Sauvage

18 mai EHESS, salle Lombard (96 boulevard Raspail, 75006 Paris): Conférence du Professeur David Palumbo-Liu (Stanford University): Resisting containment: Antifascism and Movements of support to the Palestinians in Trump’s America
http://www.aurdip.fr/conference-de-david-palumbo-liu-a.html

Du 25 mai au 3 juin à Paris et en banlieue parisienne: Festival Ciné-Palestine 2018
http://festivalpalestine.paris/
-------------------------------------------------
Autre musique


Une nouvelle Sharon Jones? Shirley Davis - Wishes and Wants

15 minutes de Chuck Berry live en France en 1965:

Un morceau qui n'est pas rare, mais que je redécouvre avec plaisir, une très belle version du standard de jazz des frères Gershwin It Ain't Necessarily So, par le groupe de pop synthétique anglais, Bronski Beat en 1984. Je l'avais ratée à l'époque, les Monophonics n'étaient pas encore très connus, leur reprise de Bang Bang (2012).

Un article comme je les aime, l'histoire et la politique racontée par la musique populaire, ici dans le cas de la Tunisie:

Chants populaires, mémoire vivante de la résistance tunisienne
Rim Benrjeb, Nawaat, le 23 mars 2018
https://nawaat.org/portail/2018/03/23/chants-populaires-memoire-vivante-de-la-resistance-tunisienne/
----------------------------------
Vidéo


Déni de réalité: la Fin du Monde, vue par Pablo Servigne et Didier Super, réalisé par Clément Montfort, février 2018

Un outil à la con, mais marrant:
http://population.io/

Si la fin du monde n'était pas pour 2030, ce site web prévoit que je vais mourir le 26 septembre 2053...

mercredi 2 mai 2018

ELO#324 - Northern Soul


2 mai 2018

Un article assez bien documenté, en français, d'un site que j'aime bien, sur un sujet que personne ne comprend très bien: qu'est-ce que la Northern Soul?

Quand la soul du nord galvanisait la jeunesse anglaise
L'HistGéoBox, le 14 mars 2018

Avec, entre autres liens, une playlist:

A ne pas confondre avec la soul québécoise, genre un peu limité dont on peut quand même citer ces deux exemples: une version de Gloria par un groupe d'enfants de 12 ans appelés Les Fléaux (ou peut-être les Flos!), et une version du Memphis Train, par Jenny Rock, une chanteuse dont l'un des premiers titres s'appelait Par derrière ou par devant, et le plus grand succès fut Douliou douliou Saint-Tropez, je ne vous en dis pas plus...
----------------------------------------
Jabo Starks


Un an après Clyde Stubblefield, c'est donc l'autre batteur de James Brown, Jabo Starks, qui meurt...

C'est lui sur la version originale de Sex Machine (1970), et sur celle de Pass the Peas (1972).

Mais c'est en duo avec Clyde Stubblefield qu'ils accompagnaient James Brown à l'Apollo en 1968 (eh oui, il y a 50 ans):

1) Get It Together
2) Can't Stand It
3) I Got You (I Feel Good)
4) Please Please Please
5) Maybe The Last Time
6) Cold Sweat
7) Try Me
8) I Got The Feeling
9) That's Life
10) Kansas City
11) It's A Man's Man's World, Lost Someone, Bewildered, When a Man Loves a Woman

Il y a quelques années, ils se retrouvaient pour nous montrer ce qu'ils savaient encore faire:

Rest in Power!
------------------------------------------
Autre musique

Eric Satie en reggae?: City Kay - Strange Things (2018)

Nina Simone en français - Voleur (1977):

Un petit duo entre Janelle Monáe et Prince, pour celles et ceux qui l'auraient raté, Givin' Em What They Love (2013). Et pour le 1er mai, Encore une Journée d'Foutue (1983)...
------------------------------------------
Vidéos

Et une vidéo sans parole de 6 minutes qui vaut le détour:
La Mort du Rat, par Pascal Aubier (1975)

68, une histoire collective

Ce regard sur le passé n'a de sens que si c'est pour alimenter le présent, avec cette vidéo des collectifs de vidéastes politiques Tout le monde s’en fout, Osons Causer, Nicolas Meyrieux, Demos Kratos, Professeur feuillage et MagiC Jack: #OnDéborde #Mai2018
-----------------------------------
Psys


Guide pour ne pas respecter les conseils de son psy et accepter sa névrose comme un signe d’aliénation par le système qu’il faut changer par la lutte et la révolution permanente
Tracks, Arte, le 13 décembre 2017

mercredi 25 avril 2018

ELO#323 - Carla Thomas 2017


25 avril 2018

Pour moi qui n'y était pas, Le Porretta Soul Festival 2017 aurait surtout été l'occasion de voir Carla Thomas en vrai et en forme, sortie de son long silence. En effet, elle a enregistré les premiers tubes de Stax et des duos avec Otis Redding, dès 1961 et pour une dizaine d'années, suite auxquelles elle réduit au minimum ses apparitions publiques.


J'ai donc extrait de la vingtaine d'heures de vidéo sur internet ces moments rares:

30 minutes: Carla Thomas le 22 juillet 2017 à Porretta, avec le Anthony Paule Soul Orchestra et Scott Sharrard à la guitare: elle chante B.A.B.Y., Little Red Rooster et Something Good (Is Gonna Happen To You); puis Memphis Train et Walking The Dog (avec sa petite soeur Vaneese Thomas, leur père Rufus Thomas qui figure sur l'affiche du festival cette année aurait eu 100 ans cette année là)

6 minutes: Le même soir, elle fait le final avec Ricky Fanté pour reprendre le duo qu'elle avait fait avec Otis Redding sur la chanson Tramp, 50 ans auparavant en 1967:

20 minutes: Le lendemain, pour un set plus court, mais où elle est plus en forme: elle chante à nouveau B.A.B.Y., Little Red Rooster, et Walking The Dog avec sa petite soeur Vaneese Thomas
----------------------------------------------
Chansons engagées

Un blues sur un thème rarement chanté:

Terrie Odabi - Gentrification Blues (2017)

Un rap sur la question des autochtones au Canada:

Premiere Nations (Je Me Souviens), par Sans Pression, avec Samian (2008)

Un autre rap sur la mémoire sélective de ceux qui nous donnent des cours d'Histoire: Des Problèmes de Mémoire, par Rocé (2006), et un peu de colère punk: I don't give a fuck, par Peaches (2003).

Pour changer, pas engagé du tout, Foggy Day, par une chanteuse et pianiste que je ne connaissais pas, Hazel Scott, et un jeune Charlie Mingus à la contrebasse, en 1955:

------------------------------------------------
Prince, deux ans après


Deux ans après sa mort, un article autour de la publication de la version originale (et inédite) de Nothing Compares 2 U:

« Nothing Compares 2 U » par Susan Rogers et Paul Peterson
Par Christophe GEUDIN, Muziq, le 20 avril 2018
http://www.muziq.fr/nothing-compares-2-u-susan-rogers-paul-peterson
------------------------------------------------
Pour sourire

Portables:

La Belle Vie, une vidéo de 3 minutes de Noémi Lefebvre:

Ca me rappelle un peu C'est Normal, de Areski et Brigitte Fontaine:
------------------------------------------------
Agenda
 

Jusqu'au 2 Juin au Théâtre du Lucernaire: Jina Djemba, hommage à Nina Simone

4-6 Mai à la Bourse du travail de Saint-Denis: Le BANDUNG DU NORD: vers une Internationale Décoloniale, grande conférence avec Angela Davis, Fred Hampton Jr, Elie Domota, Ramón Grosfoguel, Muntadhar al-Zaidi. Programme complet là.

4 mai 20h30 Centre Culturel Algérien (171 rue de la Croix Nivert P15): Concert avec Saïd Mesnaoui (Maroc), Abir Koubaissi (Liban), Jazz’tabueno (Amérique Latine), Roland Lombard (France), pour le Freedom Theatre de Jenin
http://www.agencemediapalestine.fr/blog/2018/04/21/soiree-concert-au-centre-culturel-algerien-vendredi-4-mai-2018-a-20h30/

12 mai 15h Place de la République: Manifestation en solidarité avec Gaza
https://www.facebook.com/events/232937170778819/

4 octobre Maroquinerie: Tank and the Bangas

mercredi 18 avril 2018

ELO#322 - Betty Davis


18 avril 2018

Il y a quelques semaines, je vous signalais le documentaire (décevant) sur Betty Davis sur Arte (La reine du funk, de Phil Cox). Il n'existe donc pas beaucoup de document d'époque de Betty Davis, et pas de DVD, bien que ses concerts valaient apparemment le détour...

Pour résumer, elle sort trois disques en trois ans (1973-1975), qui n'ont pas un succès phénoménal, mais ça marche quand même bien pour elle, elle tourne, elle a des fans, de bonnes critiques... Elle donne alors quelques interviews, mais je vous conseille de la découvrir à travers le disque Nasty Gal. Du funk hardcore mélangé à du rock sans concessions, une voix spéciale, et des paroles à faire rougir Bigard (j'avoue que de ce côté là, les sous-titres du film m'ont fait découvrir certaines paroles que je n'avais même pas comprises). Sacré personnage, elle est aujourd'hui vénérée par Sandra Nkaké, Janelle Monae et beaucoup d'autres chanteuses qui la prennent comme modèle d'indépendance et de créativité.

Elle tourne avec son groupe (Fred MILLS aux clavier, Carlos MORALES à la guitare, Larry JOHNSON à la basse, et Nick NEAL à la batterie) et il existe un CD pirate de moins d'une heure de son concert en France au Castelet en 1976 (lors du "Woodstock français" où étaient aussi Joe Cocker, Gil Scott Heron (dont il a tiré la chanson Racetrack in France), Al Jareau, Roberta Flack, Eddie Palmieri, Ray Baretto, Stuff, Magma, The Crusaders...).
01 Intro 0:27
02 Instrumental  3:18
03 Nasty Gal 4:31
04 Dedicated To The Press 3:40
05 The Lone Ranger 9:46
06 He Was A Big Freak 5:49
07 Talkin Trash 9:23
08 Steppin In Her I. Miller Shoes 5:21
09 Instrumental 2:09
10 Shut Off The Light 5:15

Quelques photos:

Après, elle vivote encore quelques années, elle travaille sur quelques chansons qui ne seront publiées qu'en 2009. Et puis tout à coup, en 1979, elle disparaît complètement. Pas de retour en musique, pas même d'interviews, impossible à localiser, elle ne répond pas aux sollicitations, nombreux sont ceux qui la croient morte.

Subitement, à partir de 2007, après près de 30 ans de silence, elle donne quelques interviews:

Betty Davis Interview on The Sound of Young America Podcast (30 minutes, le 21 juin 2007)

The Beautiful Dichotomy of Betty Davis: A Rare Conversation with the Elusive Mistress of Funk
J. Hayes, No Depression, le 2 février 2010


En 2013, elle répond aux sollicitations du réalisateur Phil Cox, accepte de répondre à ses questions, de le rencontrer, avec une caméra. On allait enfin comprendre pourquoi elle avait disparu et qu'est-ce qu'elle avait fait pendant ces 30 ans... Eh bien à la fin du film, je n'ai toujours pas compris... Après, il n'y a peut-être rien à comprendre...


Ah oui, pour moi, l'essentiel c'est Betty Davis la chanteuse qui révolutionne le funk, mais la plupart des articles ne parlent que d'une chose: c'était la femme de Miles Davis pendant à peine un an. Elle a eu beaucoup plus d'influence sur lui que le contraire (si ce n'est la violence qu'elle lui reproche dans le film). C'est elle qui lui a fait découvrir le rock, le funk, une musique plus électrique et plus jeune, et même une autre façon de s'habiller. Néanmoins, pendant cette période où elle traîne avec Miles Davis, elle enregistre aussi quelques morceaux restés inédits jusqu'en 2016, à la sortie du disque The Columbia Years 1968-1969, qui contient cette reprise très personnelle du Politician Man de Cream (1969).
----------------------------------------------
Autre musique américaine


Le Tiny Desk de Benjamin Booker (2017).

Une demi heure de gospel avec Marion Williams, le soir de Noël 1965 à la télé en Belgique et, à peu près à la même époque, Barbara Lynn avait un succès avec ce slow, Unfair.

L'évolution des goûts en musique :
Les 5 chansons en tête des charts jour par jour, de 1958 à 2016...
---------------------------------------------
Les morts du mois

Jacques Higelin

On connaît des versions acoustiques de la chanson Cigarette, mais j'aime bien cette version électrique et bluesy, enregistrée à Bercy en 1985, avec un super solo de guitare électrique de Pierre Chérèze, mais aussi de chouettes cuivres, et un solo bluesy au piano, du grand Jacquot lui même probablement... Je la rajoute donc à mon histoire perso publiée la semaine dernière...
 
F'Murrr
 

F’Murrr, dessinateur du "Génie des alpages", est décédé
Le Progès, le 11 avril 2018
http://www.leprogres.fr/france-monde/2018/04/11/f-murrr-dessinateur-du-genie-des-alpages-est-decede

Delilah
 
Chanteuse quasi inconnue, qui vient de mourir. Elle n'avais enregistré que deux 45t en 1962, en voici les deux faces B, blues-soul: Packin' Up et A Worried Feeling
---------------------------------------------
Arts plastiques


Découverte d'une super artiste qui manie l'humour:

Clémentine Mélois, l'artiste qui a épilé "l'Origine du monde"
Amandine Schmitt, L'Obs, le 14 février 2018
----------------------------------------------
Racisme


Ce serait risible si ce n'était pas si traumatisant:

Petite témoignages du racisme ordinaire et quotidien
Paye Ta Race
https://payetarace.tumblr.com/
-----------------------------------------------
Agenda

26 avril MIE Labo 6, 76 bis rue de Rennes, P6: Conférence de Taher Labadi : L'aide au développement : entre dépendance et domination
https://www.facebook.com/events/228652281211171

15 mai Cabaret Sauvage, P19: Concert JUSTICE 4 PALESTINE avec HK, Mouss et Hakim Sound system, Al Kamandjâti, Mohamed Najem, Trio Charq-Gharb, Delinquante, Thomas Pitiot
https://plateforme-palestine.org/Concert-JUSTICE-4-PALESTINE-au-Cabaret-Sauvage

18 mai EHESS, salle Lombard (96 boulevard Raspail, 75006 Paris): Conférence du Professeur David Palumbo-Liu (Stanford University): Resisting containment: Antifascism and Movements of support to the Palestinians in Trump’s America
http://www.aurdip.fr/conference-de-david-palumbo-liu-a.html

mercredi 11 avril 2018

ELO#321 - Higelin est mort, qui qui dit mieux?


11 avril 2018

Higelin, c'est le premier artiste dont j'ai été fan, celui qui m'a appris à être fan, à apprendre les paroles par coeur, à guetter les sorties de disque, les concerts, les festivals ou les émissions de radio ou de télé qu’on enregistrait, ou même où l'on pouvait avoir l'occasion de le croiser et d'assister à l'une de ses imprévisibles performances, un de ses monologues drolatiques, une de ses improvisations interminable, et rater encore une fois le dernier métro...

J'ai raté ses débuts au cinéma (dans Bébert et l'Omnibus, il jouait le grand frère de Bébert, je me souviens très bien de la scène) et son premier disque avec du jazz et des reprises de Boris Vian. De cette époque, vous pouvez voir les deux premières chansons fantastiques du best-of de l'INA ici:

En revanche, à la maison on avait le disque Crabouif (1971), avec son pote Areski. Et c'est ainsi que j'ai découvert un chanteur qui se permettait de déconner sur un disque (avec le jeune Arthur H., 5 ans!): Tiens j'ai dit tiens, mais aussi la très jolie ballade, que j'ai déjà écoutée 14 fois aujourd'hui (faudra pas oublier de déposer des bottes de roses sur sa tombe):

Je suis mort qui qui dit mieux (...) Ceux qui ont jamais croqué d'la veuve (...), peuvent pas savoir ce qui gigote dans les trous du défunt cerveau quand sa moitié dépose une botte de rose sur l'chardon du terreau

Dans une France yéyé où la musique ne faisait pas le poids avec celle du reste du monde, la révolution Higelin s'appelait BBH75, qui fut peut-être le premier vrai disque de rock de ce pays, un trio sans concessions, comme avec ce Mona Lisa Klaxon psychédélique que je connaissais par coeur sans rien y comprendre (comme tout le reste du disque d'ailleurs, et des autres disques aussi!). Et s'il se calmait, c'était quand même pour flatter le vice, Cigarette, dont on voit aussi une version dans la compilation de l'INA (ci-dessus), et dont il a donné une rare version électrique et bluesy à Bercy en 1985.

Mon disque préféré, il en faut bien un, c'était Alertez les Bébés (1976). La musique était plus sophistiquée, avec toujours de bons musiciens, comme Pierre Chéreze à la guitare, dans Le Minimum, et il ose même me faire aimer l'accordéon dans un blues révolutionnaire, Coup de Blues.


Dans le genre raretés, mon frère avait acheté un 45 tours qui contenait une chanson inédite, Jaloux d'un Rêve, dont on peut voir un clip sur le best-of de l'INA (décidément très sympathique!). Une autre, que je n'avais jamais entendu: Pars, son premier "tube", mais repris par Grace Jones, dans son album Warm Leatherette (1980).

Et puis arrive Champagne pour tout le monde... et caviar pour les autres, un double disque bourré de pépites, par exemple Vague à l’âme, qu’est-ce que je l’aimais cette chanson... Il va encore plus loin avec un triple album live à Mogador en 1981 (aussi mon préféré!). J'étais dégoûté d'être trop jeune pour avoir raté ces concerts drôles et interminables. Sur la compile de l'INA on voit une version de Hold Tight, de Fats Waller s'il vous plaît, proche de qu'il faisait à l'époque. Mais le disque contient beaucoup d'autres tours de force, comme ce Je veux cette fille de 16 minutes, avec une longue digression de blues de 13 minutes, et Alain Guillard au sax...

Alors de fin 1981 à 1989, je pense que je n'ai pas raté beaucoup de ses passages à Paris (par exemple celui ci, une demi heure au petit Théâtre du Sentier des Halles, pour une émission sur France Inter, Didier Lockwood avait rejoint les musiciens en cours d'émission). En plus, ce sont mes années lycée et, le chanteur dont on est fan au lycée correspond à une certaine identité. J'avais choisi Higelin quand d'autres avaient choisi Renaud ou Thiéfaine, c'était mon destin! Dans cette décennie synthétique, l’humour, l'inventivité, la sincérité et la générosité d’Higelin étaient comme des bouffées d’air frais. C’est aussi Higelin qui m'a fait découvrir Youssou N'Dour, Mory Kanté, Ray Léma... et peut-être une ouverture vers d'autres musiques?

En 1988 sort Tombé du Ciel, un de ses plus grands succès, mais là c'est moi qui tombait du ciel. Higelin qui dans les annés 1970 s'adressait à des adultes pendant que la France entière s'adressait à des adolescents, retombait en enfance avec des chansonnettes, alors que moi j'allais bientôt rentrer à la fac... C'est là que nos chemins se sont séparés, et je réalise aujourd'hui qu'il n'en était alors qu'à la moitié de sa carrière, même si de l'avis de tous (et la compilation de l'INA en témoigne), le meilleur était déjà passé...

J’ai continué à en entendre parler, et jamais je n’ai eu honte de mon idole passée (alors que Renaud...). Contrairement à ce que j’ai lu ici ou là, il n’a pas très longtemps été ni d’extrême gauche, ni très militant, ni très politisé, mais je l’ai quand même vu aux côtés des mal-logés ou des sans-papiers dans les années 1990 et 2000.

A propos des flics, en 2000 :
   
En 2013, Sandrine Bonnaire etait venue faire un duo sur son disque, sur Duo d'anges heureux. Elle répète l'expérience lors d'un de ses concerts, et on peut assister à l'humour et au talent d'improvisateur intacts du Grand Jacques:

L'année suivante elle sort le film qu'elle avait tourné sur lui en 2014.

Sur France Inter: 10 émissions d'une heure pour raconter l'histoire du Grand Jacques. Voici la première si ça vous dit, vous trouverez les autres ensuite:

Sur Arte: Higelin à la Philarmonie en 2015. On voit que le grand Jacques a pris un sacré coup de vieux... mais après ce concert, l'un de ses derniers, Higelin ne veut plus quitter la scène, et il remercie le public pendant 10 minutes, ému:

Juste pour boucler la boucle, en 2015 il appelle son dernier disque Higelin75, et il comporte une chanson testament, une réponse à Cigarette, 40 ans plus tard. Alors on va le laisser partir comme ça, en fumée:

En attendant que le fossoyeur me creuse une tombe au père Lachaise (...) en attendant qu'le temps s'arrête et qu'le ciel me tombe sur la tête, je tire ma révérence, J'fume, une dernière taffe de provoque...
 
Higelin au Père Lachaise, ce ne sera pas vraiment "live", mais si cette dernière apparition publique vous intéresse, bien qu'il risque d'être moins bavard et marrant que d'habitude, ce sera au Père Lachaise, le 12 avril à 13h30. Public bienvenu a précisé la famille...
----------------------------------------
Autre musique

Soul pure, Bette Smith, joli clip tourné à Rome, pour I Found Love:

Hommage à Marvin Gaye d'une heure et demi rendu au Midem à Cannes en 1993, avec Chaka Khan, Al Jarreau, Randy Crawford, Ashford and Simpson, Omar, El Debarge, George Duke, Galliano, Nona Gaye, Stanley Jordan, Chante Moore, The Pasadenas, les Pointer Sisters, Diana Ross, Shaï, Hamish Stuart etc.

Grands moments:

Chaka Khan sur How Sweet It Is:

Duo Al Jarreau / Randy Crawford sur Your Precious Love (qu'ils avaient déjà fait en 1981 à Montreux):

Et, à propos de Randy Crawford, voici sa reprise du classique de Bob Dylan, Knockin' On Heaven's Door, avec solo de guitare par Eric Clapton, et solo de sax alto par David Sanborn, en 1989.
------------------------------------------
Quelques vidéos

Ca peut être utile, le fameux extrait du film La Haine (1995, il y a plus de 20 ans, ça ne nous rajeunit pas.....), Jusqu'ici tout va bien:

Ca peut être utile aussi: Bande de Cons (8 minutes)

L'explication de l'apparition du Funk sur terre en 2 minutes:

L'explication de l'apparition des Bagels sur terre, en 7 minutes:

Les progrès des robots:

Mais on pourra toujours les piéger:

mercredi 4 avril 2018

ELO#320 - Chanson française


4 avril 2018

Une fois n'est pas coutume, en partant de cet article fascinant qui analyse les paroles de chansons d'une soixantaine de chanteuses et chanteurs français:

Paroles, paroles et paroles
Mathieu, le 31 décembre 2017

Mais en regardant l'évolution de la chanson française, avec par exemple des groupes de rap:

La Canaille, Du Bruit (2017)

Bigflo et Oli, une chanson vraiment émouvante, Papa (2018)

Avec des groupes de soul:

The Vogs, de Seine Saint Denis (oui, oui!), avec Elodie Sunn au chant, So much on my mind (2017)

Et les DD's Brothers, qui comprend Dora, une chanteuse congolaise, et Dorien, un chanteur californie, You and Me (2018)

Ou avec Titi Robin qui, dans son dernier disque Rebel Diwana, se met pour la première fois à la guitare électrique, et ça marche bien:

Ce pays sombre au bord du fleuve


Tabac Brun
------------------------
Tom Waits

La définition du Bonheur: depuis le 26 mars 2018, 14 des 20 albums de Tom Waits disponibles en écoute gratuite et légale sur bandcamp, avec parfois les paroles et la liste des musiciens (il ne manque que ceux entre 1982 et 1993):
https://tomwaits.bandcamp.com/

Tom Waits est un artiste tellement difficile à classer, que les grammys s'emmèlent les pinceaux: Alternative Music, Contemporary Folk, Americana, Rock? Folk, Blues, Jazz? Petite déception en ce qui concerne le coffret Orphans: le site ne précise pas l’année d’enregistrement des chansons, ni les musiciens, ni les auteurs, ce qui est dommage quand on sait que c’est l’un des rares disque où Tom Waits reprend des musiciens ou des auteurs à qui il rend hommage : Leadbelly, les Ramones, Johnny Cash, Kerouac, Burroughs, Bukowski. etc. On peut s'y retrouver avec la fiche wikipedia en anglais:
https://en.wikipedia.org/wiki/Orphans:_Brawlers,_Bawlers_%26_Bastards
-------------------------------------------
Autre musique

Entre rap et soul américaine, Andra Day et Common font tous les plateaux télé pour leur titre Stand Up For Something (2018):

Alors qu'on pleurt la mort du président de Groland, Christophe Salengro, un autre projet de Jules-Edouard Moustic est la radio I Have A Dream, des playlists thématiques d'une demi heure, par exemple celle ci, faite de reprises.

Une playlist qui aurait pu en faire partie, une demi heure de Dub ici:

Vous avez entendu parler de la polémique sur Mennel, cette jeune chanteuse participant à The Voice et qui s'est fait virer après une campagne calomnieuse du Printemps Républicain qui s'attaque à tou.te.s les musulman.e.s qui osent se présenter dans l'espace public. Son succès initial, elle le tenait à son interprétation en anglais et en arabe de la chanson de Leonard Cohen, Hallelujah. Elle n'était pas la première a le faire, et elle emprunte d'ailleurs les paroles en arabe à une version d'il y a dix ans par le koweitien Muhamad Al Hussyan. Elle n'est pas non plus la première chanteuse arabe à le faire puisque c'est le cas, dans cette version de 2012, par l'émiratie Layla Kaylif.
-------------------------------------------
Roms

En voyant ces très belles photos, je me dis que les Roms permettent à un paquet d'artistes de se faire une carrière en photographiant et en filmant (et en dénonçant?) leur si jolie et si authentique misère. Est-ce que ça ne pose pas quand même un peu question?

Yves Leresche

Jeanne Taris

Et puisqu'on parle de roms, gitans, tziganes, manouches, gens du voyage etc, un article intéressant sur ces différents termes:

Ni bohémien, ni gitan : la fabrique du mot "Rom"
Catherine de Coppet, France Culture, le 25 mars 2018
--------------------------------------------
Pour sourire

Le capitalisme ne sait plus quoi inventer:

La culotte connectée qui réchauffe l'hiver
Anthony Vincent, Orange, février 2018
https://femmes.orange.fr/mode/news-mode/article-la-culotte-connectee-qui-rechauffe-l-hiver-CNT000000WDcUM.html

Elle se présente sous la forme d'une petite culotte de sport en micro-fibre anti-microbe et anti-odeur dotée de 6 capteurs capables de mesurer le rythme cardiaque, les mouvements et la posture, l'hydratation, la respiration, la température, et le taux de graisse. De quoi vous aider à améliorer votre santé physique, dont votre sommeil, et cela passe notamment par votre chauffage. En effet, elle sait dialoguer avec des objets connectés du foyer, dont la chaudière pour en réguler le thermostat afin d'améliorer votre confort de vie...